Aix-en-Provence, douceur de vivre

Ville natale du célèbre peintre impressionniste Paul Cézanne, Aix-en-Provence continue d’aller de l’avant sans renier son passé. La ville peut ainsi compter sur une scène culinaire animée par le goût des choses simples et par les bons plats régionaux. Produits du terroir et vins de qualité, voilà la recette de la cuisine provençale.

Aix-en-Provence
Le Pavillon de Vendôme d'Aix-en-Provence. Crédit Victoria Mbele.

«Rayonnante», «lumineuse», «douce», « élégante » : tels sont les adjectifs utilisés par Michel Fraisset pour décrire sa ville de cœur, Aix-en-Provence. Pour le directeur de l’Office de tourisme, la sous-préfecture des Bouches-du-Rhône regorge de beautés. « La ville brille de par ses paysages, sa force culturelle et son patrimoine. Elle offre un doux art de vivre. » C’est d’ailleurs ce qui attire les visiteurs à se rendre dans cette belle cité provençale. Ainsi, chaque année, 1,4 million de personnes viennent flâner dans les ruelles de la vieille ville et visiter les domaines sur les hauteurs.

En outre, elle fait partie des 25 villes les plus peuplées de France. Du haut de ses 150.000 habitants, la « Cité aux milles fontaines » peut se vanter d’un autre palmarès. « Aix-en-Provence est une des villes en France qui connaît le plus important nombre de restaurants, rapporté au nombre d’habitants. On compte ainsi près de 500 établissements au total », déclare Michel Fraisset. Car, ici, le bien manger est une chose sérieuse. « Depuis quelques années, on remarque le retour d’un engouement autour de la cuisine de pays, des petits établissements et l’envie de consommer local, décrit-il. Chez les restaurateurs, on observe un intérêt de plus en plus vif pour faire revivre la cuisine provençale. »

Des destinations viticoles

Parmi les touristes, certains d’entre eux viennent notamment déguster le vin. « Dans la région aixoise, il existe un véritable développement de l’œnotourisme. Car, nous comptons beaucoup de domaines de renom sur notre territoire, avec les appellations côtes-de-provence, coteaux-d’aix, et les Vignerons du Mont Sainte-Victoire… » En effet, le Pays d’Aix, l’agglomération liée à la ville, intègre plus de 10 ha de surface viticole. Par ailleurs, certaines bouteilles sont certifiées AOP et/ou IGP. « Ce vignoble important nous permet d’obtenir une large variété de vins de grande qualité. Nous sommes une destination viticole », poursuit Michel Fraisset. Un terroir viticole que les restaurateurs locaux et les acteurs du tourisme ont à cœur de promouvoir : « À l’Office du tourisme, nous mettons en valeur les accords mets-vins pour les touristes qui nous consultent. »

En 2023, ils étaient 500.000 à demander des conseils à l’Office du tourisme. Le Pays d’Aix peut également compter sur ses restaurants, qui choisissent de proposer une cuisine locavore. Aix-en-Provence compte huit établissements étoilés. La ville de Paul Cézanne attire de plus en plus de grands chefs, tel Pierre Gagnaire. Ce dernier s’y est installé, voilà quelques années, pour ouvrir le restaurant, Âma Terra. Cette cité provençale, ô combien historique, n’a pas dit son dernier mot : elle se réinvente constamment et demeure une destination culinaire de choix. « À Aix-en-Provence, s’asseoir en terrasse, c’est embrasser l’histoire de la ville », conclut Michel Fraisset.