Les restaurateurs satisfaits de l’année 2022

  • Temps de lecture : 3 min

Une étude de l’institut de sondage Opinion Way, réalisée pour Lyf, révèle que 76 % des restaurateurs français se déclarent satisfaits de leur activité cette année.

D'après Food Service Vision, la fréquentation des restaurants s'élevait à 84% en mai 2022. Crédits : Tripadvisor.
La fréquentation des restaurants français aurait augmenté de 41 % cette année.

Le monde de la restauration semble enfin se redresser après deux ans de crise. Malgré certaines disparités, l’enquête faite par Opinion Way du 18 octobre au 4 novembre – auprès d’un échantillon de 300 restaurants (d’un salarié et plus) – présente un tableau plutôt favorable du secteur en 2022.

Au cours de cette année, les restaurateurs (directeurs de restaurant, gérants, cogérants et propriétaires) sont majoritairement contents de l’activité de leur établissement. En effet, plus des trois quarts d’entre eux (76 %) se déclarent satisfaits de leurs résultats, et ils sont même 28 % à se déclarer « très satisfaits ».

Ce sentiment, majoritaire chez les restaurateurs, est notamment dû à une fréquentation en hausse : l’augmentation de la clientèle concerne 41 % des personnes interrogées. Si la fréquentation des restaurants « est restée la même » pour un quart des établissements contactés par téléphone, celle-ci est estimé à la baisse pour 23 % d’entre eux.

En revanche, l’insatisfaction touche 24 % des restaurateurs interrogés. Ce sentiment est plus présent chez les patrons de petits établissements, d’un ou deux salariés (30 %), ainsi que chez les restaurateurs installés en Île-de-France (35 %).

L’île-de-France se relève moins vite

Encore une fois, la région parisienne semble davantage concernée par la baisse de la fréquentation. Selon les réponses du sondage, le phénomène de désertion des restaurants, en 2022, représente 40 % des établissements franciliens.

Invité par l’application de paiement Lyf, lors de la présentation de l’enquête réalisée par Opinion Way, Alain Fontaine a donné une explication à cette tendance : « Nous avons souffert du manque de touristes en Ile-de-France, et en particulier des visiteurs asiatiques. Pourtant les Européens et, surtout, les Américains sont revenus en France cette année. »

Mais le président de l’Association française des Maîtres restaurateurs (AFMR) a ajouté que leur retour serait prochainement favorable aux restaurants français, car « 43 % des touristes qui viennent en France s’y rendent pour la gastronomie ».

Un ticket moyen à 29 € 

Alors que la fréquentation des restaurants a été la plus forte à l’heure du déjeuner (48 %) – contre un peu plus d’un quart le soir (26 %) – la somme moyenne dépensée par personne était de 29 euros. Mais une grande majorité des clients (63 %) ne dépense pas plus de 25 euros, lorsqu’ils vont s’attabler dans un restaurant.

Le vin s’avère la première victime des produits sacrifiés par les clients (49 %) cette année. Il est ensuite suivi par les apéritifs (43 %), puis les desserts (38 %).

Le contexte de la guerre en Ukraine touche les restaurateurs, notamment à travers la hausse du coût de leurs matières premières. Face à cette situation, 58 % des restaurants affirment avoir augmenté les prix de la carte. Cette situation a d’ailleurs entraîné près d’un restaurateurs sur deux (48 %) a modifié sa carte.

À l’approche de la fin d’année 2022, les restaurateurs ont un avis mitigé « quant à leur activité en 2023 », note l’étude d’Opinion way pour Lyf. Sans surprise, les prix de l’énergie et les frais de fonctionnement de leur établissement les inquiètent. Concernant les dépenses liées à ces postes, ils se disent plutôt pessimistes (37 %) voire très pessimistes (36 %).

PARTAGER