Énergie : Bruno Le Maire assure que les CHR n’auront pas le droit aux mêmes aides que les boulangers

  • Temps de lecture : 2 min

Après les aides accordées aux boulangers le mardi 3 janvier, le ministre de l’Économie recevra le jeudi 5 janvier à 17h les représentants des restaurateurs. Alors qu’ils réclament des aides similaires, Bruno Le Maire a déjà fait part de sa réticence à leur accorder.

Bercy
Le Ministère de l'Économie. Crédits : DR.

« Les restaurateurs, ce n’est pas la même situation. On va évidemment les recevoir comme on l’a fait chaque fois, mais chacun n’aura pas les mêmes dispositifs ». Le ton est donné par Bercy, au micro de France Inter le 4 janvier. Deux jours après sa rencontre avec les boulangers, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire doit recevoir les restaurateurs ce jeudi 5 janvier à 17h, qui réclament un dispositif d’aides similaire. Mais le ministre semble ne pas le voir de la même manière : « La situation est très différente (…) Les boulangers ont l’augmentation du prix du beurre, de la farine, de toutes les matières premières, de 20, 30, 40 % et de l’électricité. Ce sont les seuls qui sont dans ce cas », a-t-il déclaré.

Des revendications claires

Le GNI réclame un bouclier tarifaire pour toutes les entreprises, sans conditions. Par son porte-parole, Franck Trouet, le syndicat déclare : « Nous sommes nous aussi de gros consommateurs d’énergie, très impactés parce que le bouclier tarifaire ne s’applique pas (…) nous avons subi l’inflation de la masse salariale et celle des matières premières : l’augmentation du prix du beurre, du poisson, de la viande… parce que les éleveurs, les agriculteurs nous répercutent leurs problèmes de prix. »

Si les négociations s’annoncent d’ores et déjà compliquées pour les syndicats, le ministre tient à rappeler qu’il tient à recevoir tout le monde. La rencontre est prévue le jeudi 5 janvier à 17h.

PARTAGER