La Condesa : le chef Indra Carrillo renouvelle sa carte

  • Temps de lecture : 2 min

Le chef mexicain Indra Carrillo annonce une nouvelle carte et une nouvelle cave à vin pour son restaurant La Condesa, Paris 9e.

La condesa
L'expérience champigons en trois façons du chef Indra Carrillo. Crédit Laurent Dupont.

Située au 13 Rue Rodier dans le 9e arrondissement de Paris, la table gastronomique La Condesa invite au voyage à travers l’univers du chef mexicain Indra Carrillo. À la tête de l’établissement depuis 2017, soit un an après avoir obtenu le prix Jeunes Talents 2016 par le Gault&Millau, le chef renouvelle régulièrement ses menus et sa cave à vin. Il a notamment reçu une étoile Michelin en 2019.

Par ailleurs, au sein de son restaurant, il est possible de découvrir l’expérience champignons de trois manières différentes. Premièrement, dans un bouillon de champignons rôtis mais également dans des royales à la reine des prés, girolles, shiitake et mousserons sautés avec une émulsion au sarrasin grillé et enfin dans des cromesquis de champignons et truffe d’été ou bien l’aubergine graffiti cuite en croûte de café associé à l’huître faisant une association terre et mer. De plus, l’œnologue et chef sommelier Daniel Henderson propose une carte de vins biologiques, en biodynamie et natures, provenant de France, d’Italie, d’Espagne, de Californie, du Portugal ou de la Hongrie.

Le chef Indra Carrillo. Crédit Laurent Dupont.

Agnolungo del Plin farce de cochon mariné aux 5 piments et bouillon de fenouil rôti. Crédit @lapuertaontheroad, @Laurent Dupont.

Poularde de 130 jours, déclinaison d'artichaut, cuisse farcie et jus de viande. Salade d'orge et artichaut sur sa feuille. Crédit @lapuertaontheroad, @Laurent Dupont.

Selle d'agneau mariné au miso, radis mlulticolore et sauce XO. Crédit @lapuertaontheroad, @Laurent Dupont.

Enfin, La Condesa dispose de quatre menus : Déjeuner – 3 plats à 68€, Découverte – 3 plats à 85€, Mamagüe – 5 plats à 120€ et La Condesa – 7 plats à 160€. « À La Condesa, j’ai à cœur de faire voyager mes convives et de leur donner toujours plus d’émotions culinaires. C’est le cœur de mon métier », précise Indra Carrillo.

PARTAGER